lundi 13 juin 2016

Gelée de fleurs de sureau


Gelée de fleurs de sureau

Une gelée fine et raffinée aux saveurs florales légères, qui accompagnera avec finesse
une part de brioche ou qui parfumera avec délicatesse une crème brûlée, une glace ou autre..!

Pour 6/8 petites verrines (100 g)

15 à 20 ombelles de fleurs de sureau
1 litre d'eau de source (pas du robinet qui sent l'eau de javel)
**L'eau doit être froide, si elle est chaude la gelée sera jaune et aura un goût de tisane,
ce n'est pas le but recherché, on veut une saveur fine et délicate 
et pas une confiture de grands-mères)
1/2 citron bio lavé et découpé en fines rondelles
600 g de sucre cristalisé
3.5 g d'agar agar 


Récolter vos ombelles le matin à la fraîche
Les passer 30 mn dans un bain d'eau fraîche additionnée d'une c à s de vinaigre blanc.
Bien les égoutter.
Puis détacher les petites fleurs, ne pas garder les tiges qui sont amères.
Recouvrir les fleurs du litre d'eau  de source froide.
Ajouter les rondelles de citron.
Laisser macérer toute la nuit dans une casserole ou un saladier sous un linge propre.


Le lendemain, retirer les rondelles de citron.
Mettre les fleurs et le bouillon à bouillir (juste à ébullition)
Filtrer à travers une étamine (bien essorer pour avoir toutes les saveurs).
Remettre le jus à chauffer.
Ajouter l'agar agar au sucre (bien les mélanger)
Cuire 12/15 mn tout en remuant sans arrêt.
Mettre en pot aussitôt et fermer.
Attendre que tout soit refroidi pour étiqueter ou goûter.
La saveur se développera au fil du temps (attendre quelques semaines c'est mieux !)
Se garde à la cave sans souci pas entamé.
Un pot entamé doit être gardé au frigo !

*Je prends des petites verrines pour ne pas gâcher quand on ouvre un pot.
Un petit est plus facile a gérer car tout le monde n'est pas fan.



**Je vous en prie, respecter à la lettre toutes les étapes de la recette, 
cela vous évitera bien des déboires.
Les recommandations ne sont pas là pour vous ennuyez mais vous évitez des grosses bétises
et amères désillusions. 
C'est le fruit de l'espérience de chefs et de moi même pendant des années.**





Page copy protected against web site content infringement by Copyscape
Tous les textes et photos de ce blog sont protégés de par les lois françaises et internationales sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle. 
Toute reproduction est interdite sans autorisation de l'auteur
Toute personne morale ou physique portant atteinte à ces droits s'expose à des poursuites.

5 commentaires:

  1. Je ne pensais pas que c'était si clair en coloration, tu m'apprends quelque chose :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très clair voir m^me encore moins jaune pour celle que j'achète à un petit distributeurs bio du coin.
      C'est juste limpide ! Ce n'est pas une tisane (lol). Bises

      Supprimer
  2. à tester l'an prochain car maintenant les fleurs sont un peu avancées, j'ai fait du sirop et du vin de sureau, testé l'an dernier pour le première fois ! j'adore

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour la recette. Je n'ai pas respecté la première étape, celle de faire tremper les fleurs dans de l'eau et du vinaigre, j'avais peur qu'elles perdent en goût. Ma gelée est jaune, pensez-vous que cela puisse être dû à cette étape en moins ? J'ai l'impression que c'est en fait une étape qui enlève le pollen et donc la coloration. Merci de votre réponse. Morgane

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, je suis encore une fois effarée devant quelqu'un qui ne respecet pas les recettes de ce genre à la lettre. Ces gelées sont élaborées depuis des années et c'est le fruit des années d'expérience. Cette étape est importante bien sur, elle ne retire en rien la saveurs je peux vous le dire, c'est essentiel pour retirer toutes les impuretés, les micro bestioles, pas plus de 30 mn. Justement votre gout sera sans aucun doute altéré et aura un gout de tisane et non cette saveur douce, légère et si raffinée. On ne veut pas d'une tisane gelifiée, mais bien de l'esprit de la fleur de sureau. Désolée, il fallait suivre la recette. J'en ai encore à la cave de cette date, elle est parfaite et n'est en rien altérée par le temps. Conservée à 12 degrés dans le noir, c'est encore un immense plaisir et mes amies m'en redemandent pour leurs gouters gourmands.

      Supprimer

Merci pour vos gentils petits mots et encouragements.
Ce blog n'a aucune pub, par choix...!

Ps : les commentaires anonymes ; discourtois, polémiques, seront directement considérés comme Spammer et mis automatiquement à la corbeille !



Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.