Calendrier de l'Avent - suggestion de menu chaque jour.

Calendrier de l'Avent - suggestion de menu chaque jour.
Calendrier de l'Avent - suggestion de menu chaque jour.

lundi 30 novembre 2020

Mes beaux Noël d'Antan


 

Mes beaux Noël d'Antan 




Aussi loin que remonte ma mémoire, Noël a toujours été un moment fabuleux à la maison.
Une période de partage, de bonheur, de quiétude, un havre de paix, de joie et d'amour.
Mon papa qui revenait de la guerre, de camps de concentration, avait vécu des moments si
terribles qui l'avaient meurtri, usé.
Mais dans ces années terribles il avait vécu un Noël quasi magique avant l'horreur.
Invité dans une famille autrichienne à Vienne, il a vécu un moment de paix, de trève, de calme,
et a découvert une manière "magique" de fêter cette journée.
Une ambiance qu'il a gardé au fond de son coeur et de son âme ; il nous l'a prodigué chaque année
avec tant d'amour, tant de féérie, malgré un budget parfois très strict.
Ce n'est pas le prix du cadeau, ni du met extraordinaire qui fait Noël, mais c'est ce don de soi, cet amour inconditionnel, la merveilleuse ambiance pleine de joie, de petits riens, de jeux..
On met les soucis de côté (du moins on fait comme s'ils n'existaient pas ou plus aux yeux des notres).
On sourit, on rit, on discute, on décore la maison ensemble, on va chercher le sapin ensemble,
on cuisine ensemble, on prépare mille et une bonnes choses maison bien sur.
A l'époque pas de télé, ni jeux vidéos, pas de consoles..on imaginait nos soirées douces au coin d'un bon feu. Pratiquement chaque année il y avait de la neige, et en bonne couche, après une bonne partie de luge en famille et avec les copains de l'école on se retrouvait pour un gouter qui nous paraissait fantastique avec un bon chocolat chaud et les St Nicolas en brioche (Mannales), ou brioches à la canelle, les petits sablés maison (bredelés pour nos voisins alsaciens), ou pain d'épices maison, les nonnettes qui collaient aux doigts, aux dents, qui sentaient bon l'orange ou l'abricot, fait avec amour par maman dans le four de la cuisinière à bois qui ronronnait doucement comme un chaton tout l'hiver. 
 Avec une bonne musique que diffusait la vieille radio de la maison. Mon père était fou de musique viennoise, de musique de ballet, et autres musiques  romantiques et il dénichait toujours ce qu'il fallait pour créer les moments de douceur et de détente presque envoutants.
A cette époque les chants de Noël étaient diffusés du matin au soir, l'ambiance était là et personne ne criait que c'était ringard...!


La cueillette du sapin...tout une expédition pour moi du haut de mes cinq ou six ans.
Toujours avec mon papa, on partait au dessus des champs de mes grands parents et dans le talus, entre deux champs, il y avait des petits sapins qui génaient les cultures. Chacun se servait au moment des fêtes, on les préservait pour chaque fin d'année, ensuite on pouvait faucher ou passer la charrue plus facilement.. Autre époque, autre culture...!
Je me vois encore avec la "serpette", petit outil rebourbé pour couper de petites branches.
Papa lui avait la grosse hache, on était chaudement, le nez emmitouflé, il faisiat froid, les hivers étaient vraiment froids... Parfois le sapin était gelé et là, on avait du mal a le couper.
Je me vois encore l'année de mes 9 ans en train de couper mon sapin mon père était malade et couché et je ne voulait pas renoncer à notre sapin. Je l'ai chois puis j'ai commencé à l'entailler avec ma serpe, mais le gel faisait rebondir mon outil. J'ai plié l'arbre (je l'avais choisi petit, pas comme ceux de papa), et je me suis assise dessus et d'une main j'ai entaillé patiemment mon petit tronc jusqu'au bout... Mon papa en était tout ému quand il a vu le hachage sauvage sur le tronc...il riait et en même temps avait envie de me gronder pour avoir fait cela seule avec le danger de l'outil tranchant. Mais c'était Noël et cela a passé très vite. Le lendemain, il l'a installé sur un meuble vu sa taille (lol), et qqs jours plus tard, il en a coupé un beau grand, comme chaque année.
Maman et moi on les a décoré avec passion avec précautions, les boules étaient ultra fragiles, super belles, chacune avait son histoire, son souvenir, son anectote. J'ai encore des decennies après quelques unes de ses merveilles et je ne laisse personne y toucher.
Chaque année , il y a de nouveaux, qui se rapportent eux aussi à qq chose de précieux..la continuité ...!
Ce sont mes joyaux, mes trésors sans prix que celui du coeur, c'est inestimable..♥





Puis il y avait toute cette mise en scène pour la nourriture, forcément le frigo, le congélo, n'étaient pas dans les cuisines, on se contentait du derriere de la fenêtre au froid, de la cave, du garde manger, du coup on calculait nos préparatifs pour qu'ils tiennent bon jusque là.
Papa préparait des truffes en chocolat (en version simple, mais si bonnes), le beurre d'escargot et farcir les coquilles avec les conserves faites maison en été,  maman un moka ou une buche aux marrons, elle dessalait les "petits gris" (champignons) mis au sel les mois d'avant et qui sans eux Noël n'auraient pas été pareil.

Il y avait aussi la dinde...Mon Dieu quelles histoires ..!
ces dindes m'ont rendu folle toute mon enfance et je n'en ai fait que très rarement chez moi. 
Ces bestioles étaient infernales et tout l'été et l'automne n'avaient qu'une idée en tête s'envoler de l'autre côté de la rivière glacée à plus de 300 mètres et qui courait dérrière pour les attraper...Amélie bien sur...
Qui croisait la rivière glacée et ses pierres glissantes..parce que faire le tour par le pont, on aurait perdu de vue ces sales bestioles...La gamine...!
Et de plus elles étaient lourdes, lourdes et se débattaient comme des diablesses..(lol). J'en ris maintenant, mais je les ai maudites.
Et puis sans frigo, on en mangeait pendant des jours (heureusement, il y avait qqs bocaux).
Bref la dinde c'est pas un souvenir super..quoique avec le recul je trouve cela bien amusant et je n'imagine pas un instant mes fils ou mes petits fils faire ce que je faisais.

Le soir de Noël, on jouait aux cartes, aux diaminos, ou autre chose, on faisait un petit réveillon préparé avec amour par mes parents. On déballait nos cadeaux souvent fait maison.
On allait se coucher des étoiles plein des yeux en pensant au lendemain avec plus de famille. On serait encore tous ravis et très heureux de ces moments superbes, plein de chaleur.





C'était le Bonheur ..et on ne le savait pas...On ne mesurait pas ces précieux moments à leur
juste valeur.
Cette année plus que jamais j'ai besoin de m'en souvenir, mes parents ne sont plus là depuis un moment et Noël n'a plus été aussi beau quand papa est parti. 
Il était la magie de l'amour, du partage et de la tendresse à lui tout seul.
Bien sur, on a continuer, bien sur, on aime toujours ce moment mais le magicien a emporté son secret.
La vie trépidante, stressante, et la société de consommation poussée à l'extrème par certains ont gâché le plaisir, le bonheur simple et le véritable bien être..!


Reste les beaux souvenirs d'une époque qui paraissait dure, difficile à vivre et qui était pourtant si riche en beauté du coeur, en sentiments vrais, où l'essentiel c'était être ensemble et partager.


♥ Merci Papa pour ces jours heureux ♥


♥ Soyez heureux vous aussi en famille dans cette triste année 2020,
l'amour est le seul capable de redonner le sourire, la vie, et un peu de bonheur ♥

♥ Bonnes et heureuse fêtes les ami(e)s ♥









suggestion de menu avec liens chaque jour

Vous avez aussi la rubrique recettes festives en images et liens 

Et bien sur l'index des recettes


mercredi 25 novembre 2020

Biscuits de Noël (3eme volet)

Biscuits de Noël (3eme volet) 

Dents de loup, champignons aux amandes, craquelés au chocolat

3eme volet des biscuits de l'Avent sur le blog.
Tradition respectée chaque année.
Cela marque le début de l'ambiance de fêtes malgré les aléas de la vie.
Noël a toujours été pour moi un moment de magie, de feerie, de rêve, un refuge,
une pause dans une vie parfois difficile et cruelle. 
Cette année n'échappe pas à tout cela, une pause dans une année très compliquée, complexe
et hallucinante ..!
Plus que jamais créer un havre de paix, d'amour, de calme, de beauté et de gourmandise
sera plus que bienvenu pour retouver un peu de sérénité.




Cette fois nous aurons des dents de loups, j'adore, souvenirs d'enfance ..manque la neige,
et mon père aux fourneaux... 
Puis les sablés champignons aux amandes, un delice fondant en bouche...
et les craquelés au chocolat..extra pour les fans de chocolat.
Et bien sur on refera une fournée des ceux déjà publiés et on pourra offrir quelques douceurs
 aux amis et voisins pour adoucir cette trop triste année.
Plus que jamais la solidarité et la véritable amitié sont bienvenues
pour supporter cette indescriptible période.



Dents de loup (au thermomix),

*sinon à  la main (comme toutes les pâtes sablées)

Recette Mathon, adaptée au Thermomix
préparation 5 mn
cuisson 15 mn à 180° Chaleur tournante

Ingrédients pour 60à 70 biscuits 
350 g de farine
250 g de sucre en poudre
vanille en poudre une pointe de couteau
250 g de beurre doux (à température amabiante)
3 oeufs bio
une pincée de fleur de sel

Une plaque à dents de loup 

Dans le bol du thermomix
Mettre le beurre mou et le sucre en poudre + la pincée de fleur de sel

Mixer 1 mn/V3 (pour obtenir une pâte crémeuse)

Ajoutez les oeufs et mixer 1 mn.30 /V5

Ajoutez la farine, la vanille et 
Mixer 1 mn/V5

Déposez une c à café de pâte dans les alvéoles  
(3 par rangées)
Cuire 15/18 mn à 180)
Demouler aussitot à la sortie du four, refroidir la plaque et recommencer jusqu'à la fin de la pâte.
Refroidir sur une grille.
A conserver dans une boite métallique.





Champignons sablés amande, 

sinon à  la main (comme toutes les pâtes sablées)

Pour 40/45 petits gâteaux
300 g de farine
100 g de sucre en poudre
1 cc de levure chimique
25 g d'amande en poudre
200 g de beurre
1 cc d'arome amande amère + 2 cs d'Amaretto
1/4 de vanille en poudre
une pincée de fleur de sel
1 à 2 cs d'eau (si besoin)
1 cs de caco amer

Four préchauffé à 170 chaleur tournante ou 180 statique

Dans le bol du thermomix
La farine, la poudre d'amande et la levure et le sucre, 
mélanger 
5s/V3
ajouter le beurre coupé en dés,
 la vanille, l'amande amère, l'Amaretto.

Mixer 10s/V5, (pour obtenir une pâte sableuse)
Si ce n'est pas assez humide ajoutez l'eau et mixer 7s/v5

Sortir du robot et former une boule sans trop pétrir.
Mettre au frigo 30 mn sous un film.

Partagez la pâte en petits pâtons de 15/20 g 
Rouler la pâte entre vos mains pour en faire des petites boules.
Les aplatir un peu et les déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.
En les espaçant un peu.
Tremper la douille dans le cacao et faire une empreinte au milieu de la boule de pâte.
Recommencer jusqu'au bout.
Enfourner pour 15 mn en surveillant, (ne pas trop les colorer).
Trés fragiles, ne pas les sortir de suite de la plaque, attendre dix minutes puis les reserver sur une grille.
A conserver dans une boite métallique.








Craquelés au chocolat, 

sinon à  la main (comme toutes les pâtes sablées)

Recette de M.Stewart.

Préparation 10 mn
cuisson 12/15 mn par fournée

Pour 32/35 biscuits

100 g de sucre en poudre 
100 g de sucre glace
200 g de chocolat noir (pour moi, mi noir, mi au lait)
50 g de beurre doux
1 pincée de fleur de sel
2 oeufs bio
220 g de farine
1 sachet de levure chimique

Mettre le chocolat dans le bol du robot, 
Pulvériser 10s/v9
racler les bords, ajouter le beurre
Chauffer 2mn/50°/V2
Ensuite ajouter 2 oeufs dans le bol et 100 g de sucre en poudre.
Mélanger 30s/V4
Ajouter le sel, la farine, et la levure et un peu d evanille pour moi
Mélanger 20s/V5

Réserver 30 mn au frigo en boudin sous un film.

Prechauffer le four 180°

Faire des boulettes de pâte en les roulant entre vos mains et les rouer dans le sucre glace.

Déposez sur une plaque recouverte de papier ou sur plaque silicone.
enfourner pour 12 à 15 mn suivant les fours.
Laisser refroidir sur la plaque (fragiles).

A conserver dans une boite métallique.














**Pour toutes ces recettes j'ai divisé en deux les proportions car pour nous cela faisait beaucoup trop.
Je préfère en faire de plusieurs espèces mais en quantités moindre. 


Autres petits biscuits





dimanche 15 novembre 2020

Tartines ou bruschettas "Flammenkueche"

 

Tartines ou bruschettas "Flammenkueche"

Les tartines du dimanche soir, ou soir de flemme, ou soirée foot ou autre selon les envies.
Recyclage d'un trop de pain...!
Celles-ci avec base de Flammenkueche (fromage blanc, lard fumé, oignon rouge, 
et fromage a gratiner).

Pour une personne

un quart de baquette de pain classique ou aux céréales.
4 c à soupe de fromage blanc salé, poivré
1  cà s de crème fraiche épaisse
un quart d'oignon rouge 
30 g de lard fumé en lardons
Fromage râpé pour gratiner 
(Comté, ou gruyere ou emmenthal,  ou ici mozza râpée et Parmesan)


 

Couper la baguette en deux

Battre le fromage blanc avec une c à s de crème fraiche, sel et poivre.
Tartiner sur le pain.

Emincer l'oignon rouge finement.
Emincer le lard fumé en lardons allumettes.

Garnir les tartines avec l'oignon et le lard.
Râper le fromage a gratiner par dessus.


Enfourner à four préchauffer 200° 10 mn environ.
Servir chaud avec une salade verte ou pas...!


lundi 26 octobre 2020

Blanquette de veau au vin blanc et champignons de forêt




Blanquette de veau au vin blanc et champignons de forêt


L'automne et ses douceurs, ses champignons de forêt, une autre manière de vivre se met en place,
on a besoin de plats plus réconfortants, et Dame Nature nous offre d'autres merveilles pour embellir 
et enrichir nos plats. Voici le temps des champignons, des courges, des pommes, poires, chataignes
qui vont combler notre gourmandise.
Une blanquette de veau hors des classiques mais que nous adorons en cette saison.
Blanquette de veau fermier au vin blanc d'Alsace 
(Pinot blanc, plus doux, moins acide de le Riesling ou Sylvaner)  
Et bien sur un mélange frais de champignons de nos forêts ramassés avec bonheur et plaisir,
(cèpes, chanterelles, trompettes de la mort).


Pour 4 gourmands

800 g de blanquette de veau fermier (avec os, c'est bien meilleur)
un poireau, un peu de celéri branche, deux carottes, un oignon, deux gousses d'ail.
Une feuille de laurier et un brin de thym
25 cl de vin blanc (pinot blanc)
60 cl de bouillon de légumes ou eau de source
2 c à s de farine
400 g de champignons en mélange nettoyés et frais.
sel, poivre, muscade râpée
deux cuillères à soupe d'huile et une noix de beurre

Finition : un jaune d'oeuf et 15 cl de crème liquide entière



Dans une cocotte chauffer l'huile et le beurre, faire revenir les morceaux de veau (pas trop colorer).
Saupoudrer de farine, mélanger.
Déglacer aussitôt au vin blanc, bien mélanger rapidement, ajouter le bouillon ou l'eau.
*(j'aime porter le vin a ébullition dans une casserole avant de m'en servir, cela tue l'acidité qui est parfois dérangeante pour certains estomacs).
(au besoin ajouter un peu plus d'eau pour que tout soit recouvert.)
Mettre la garniture aromatique et les légumes pour parfumer le tout.
saler, poivrer et un peu de muscade rapée
Laisser mijoter à feu doux en remuant de temps en temps 1 heure 20.

La sauce est onctueuse sans être trop épaisse.
(sinon faire réduire un peu à feu vif sans couvercle en remuant pour ne pas accrocher au fond.
Si trop épaisse détendre avec un peu d'eau ou bouillon).

Dans une sauteuse faire revenir les champignons avec un peu d'huile 7/10 mn.
Les ajouter à la blanquette.


Dans un bol, battre un jaune d'oeuf avec 15 cl de crème fraiche liquide entière.
Hors du feu mélanger le tout et ne plus cuire.

Servir avec un riz pilaf ou spätzle maison ou nouilles fraiches.
Laisser évaporer l'eau de végetation.

** On pourra faire de même avec de la dinde, du poulet..etc..mais on adaptera le temps de cuisson  à chacun.




Riz pilaf

Cuire un riz pilaf en  même temps.
Dans une cocotte ou sauteuse allant au four.
Faire revenir l'échalotte émincée dans le beurre sans coloration 5/7 mn, puis ajouter le riz,
laisser devenir translucide (7:8 mn) en remuant.
Ajouter 2 fois le volume du riz en eau ou bouillon de volaille (j'en ai toujours au congélateur,
fait maison avec les abattis des poulets achetés à la ferme).
(Le bouillon est déjà salé pour moi)
Cuire à feu doux ou mieux au four 12 à 14 mn suivant les riz
(bien suivre les indications sur les paquets)


Régalez vous ♥

mercredi 14 octobre 2020

Haricots "Cocos de la Mamma"



Haricots "Cocos de la Mamma"Aux haricots frais

D'après la recette de J. Oliver, vu à la télé il y a déjà pas mal de temps (TV gourmet).
Mais toujours pas publiée.
Nous adorons les haricots frais, ici réalisé avec des gros cocos de Prague frais du potager.
Mais cela marche avec n'importe quels haricots frais (juste vérifier la cuisson, les petits cuiront plus vite que les gros cocos ou lingots).
Une recette qui ressemble beaucoup aux miennes (déjà sur le blog) mais avec qqs variantes,
comme les ajouts à la cuisson de tomates et pommes de terre..!
Et la sauce finale avec le lard ou jambon cru ou ventreche suivant les régions.

*Je préfère les haricots frais, plus gouteux, plus moelleux et différemment parfumés,
proche de la chataigne et des fruits secs d'Automne.
C'est pourquoi je les mets en bocaux ou au congélateur pour conserver leur saveur inimitable.



Pour 4 personnes

6/700 g Haricots Cocos de Prague frais,  mais idem avec 
Mogettes ou Tarbais ou lingots frais
ou autres haricots frais locaux.
600 g tomates fraiches (ici du jardin)
2/3 oignons 2 gousses d'ail
une pomme de terre (taille normale)
laurier, thym, persil,  sauge 
lard fumé ou ventrèche salée
huile d'olive
sel, poivre, piment d'Espelette (si désiré)
Si besoin un peu de  (bouillon de légumes ou volaille)

La veille : 
Écosser les haricots, les laver à l'eau froide.
Je les met à tremper dans de l'eau fraîche au frigo 12 heures malgré qu'ils soient frais.
(cela les mets tous au même niveau d'humidité pour la cuisson).

Le lendemain :
Les égoutter, puis les mettre dans un grand faitout avec 3 litres d'eau froide
un oignon, une tomate (l'acidité aide à la cuisson), une pomme de terre coupée en deux, 
pour le féculent, une feuille de laurier frais (ou 2 sèches), du thym, une gousse d'ail, la sauge.
(ne pas saler de suite, cela durcirait la peau des haricots, ils prendront le sel 
dans la 2 eme cuisson dans la sauce).
Porter à ébullition pendant 20 mn.
Les égoutter dans une passoire.




La sauce

Peler les tomates (les plonger 1 mn dans l'eau bouillante, puis les passer sous l'eau froide),
 les émincer.
Emincer un bel oignon finement.
Dans une sauteuse, faire revenir dans un peu d'huile ou graisse de canard 
(c'est meilleur) l'oignon émincé, ajouter une gousse d'ail écrasée ou émincée.
Ajouter le lard émincé en petits dés.
Laisser fondre le tout à feu doux environ 10 mn en remuant souvent (ne pas trop colorer).
Puis ajouter les tomates émincées ou si vous préferez en coulis (mais moins bon).
Laisser reprendre l'ébullition.





Ajouter les haricots égouttés.
Finir la cuisson à feu doux pendant 1. heure à 1.20 h ..goûter pour avoir la bonne cuisson.
(certains sont plus longtemps que d'autres suivant la saison et l'espèce)
Remuer souvent avec une spatule, cela a tendance a attacher au fond de la casserole. 
Saler, poivrer et ajouter si vous aimez un peu de piment d'Espelette.
*Au besoin ajouter un peu de bouillon de légumes ou volaille fait à fait. 
Les haricots doivent être couvert à hauteur (voir photo).
Servir chaud ! 







**Servir avec cuisses de canard au four ou confites. 
Ou roti de porc ou veau. Ou avec des viandes fumées comme échine fumée ou petit salé, 
saucisses de Morteau ou autres ..etc..
Régalez vous, nous on adore...! 

**On peut aussi présenter le plat parsemer de chapelure maison et gratiné au four 10 mn.
Super extra ..!

Autres recettes




lundi 12 octobre 2020

Tartines (Bruschettas) au jambon, tomates et fromage


Tartines (Bruschettas) au jambon, tomates et fromage


Les tartines, je ne sais pas pour vous mais moi, je les adore et j'en ferais volontiers 
une habitude les soirs de grande fatigue ou de lassitude.
Idéales le dimanche soir ♥
Pratique, on les décline avec ce que l'on a dans le frigo, 
c'est l'anti gaspi idéal et toujours gourmand. 
Cela recycle agréablement le reste d'une baguette, un reste de charcuterie et
 de fromage,c'est ludique sans prise de tête. 
Quoique l'on peut faire des tartines plus sophistiquées.. mais c'est pour une autre fois..!

Pour deux paresseux...gourmands !

une demi baguette ou des tranches de miche de campagne
une tasse de sauce tomate maison
3 tomates (ici du jardin en pleine saison)
quelques tomates cerises
2 tranches de jambon de pays cuit
Fromage : ici tomme des Vosges (ou raclette ou tomme de Savoie ou autre)
Quelques herbes : basilic ou autre

Ouvrir en deux la baguette, tartiner de sauce tomate maison.
Ajouter la tomate en tranches légèrement salée et poivrée,
le jambon en lanières (plus facile a manger)
le fromage en allumettes, les tomates cerises ouvertes en deux.
Mettre au four à 200° 8 à 10 mn
Ajouter les herbes à la sortie du four.

Servir chaud..!





Autres tartines ou même style

Pain perdu à la truite fumée et et œuf poché

Bruschettas de radis à la mode bavaroise

 "Bruschetta" ou recyclage de baguette au jambon béchamel et Comté

Bruschetta au chèvre frais, miel et aromatiques

Bagels au poulet (garniture du jardin)

BRUSCHETTAS "A LA REINE"

 Feuilleté estival au chèvre frais, jambon et crudités

 





Page copy protected against web site content infringement by Copyscape
Tous les textes et photos de ce blog sont protégés de par les lois françaises et internationales sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle. 
Toute reproduction est interdite sans autorisation de l'auteur
Toute personne morale ou physique portant atteinte à ces droits s'expose à des poursuites

vendredi 9 octobre 2020

Cake moelleux aux poires et mascarpone




Cake moelleux aux poires et mascarpone 


Un cake moelleux et fondant aux poires.
Un mascarpone en fin de vie au frigo, et 3 poires du verger qui elles aussi commençaient
a s'ennuyer dans la coupe à fruits.
Gâteau déjà réalisé avec d'autres fruits avec toujours autant de bonheur.
Des gâteaux faciles, qui de plus recyclent les produits en fin de limite de date de péremption.
*Gâteau réalisé en 2018 mais pas publié pour cause  et pause familiale.
Il est toujours d'actualités en cet Automne ♥




Pour un moule à cake de 28 cm

Ingrédients..
3 œufs 
170 g de sucre vanillé maison
250 g de mascarpone 
250 g de farine
1 pincée de sel 
3 poires Conférence ou William
1 sachet de levure 
1 bouchon de rhum ambré ou alcool de poire
de sucre glace pour décorer


Réalisation

Battre les oeufs avec le sucre jusqu'à ce qu'ils doublent de volume,
ajouter le sel, le mascarpone, fouetter 5 minutes.
La pâte est épaisse.
Ajouter le rhum 
Ajouter la farine tamisée avec la levure tamisée et mélanger bien, 
la pâte est dense,  ne vous inquiétez pas,  c'est normal.
Peler et émincer les poires.
Ajouter les à la préparation,  bien mélanger.

Tapisser le moule de papier sulfurisé.
Garnir de la préparation.

Enfourner à four préchauffé 180°.
Cuisson 45 mn environ + ou 6 suivant les fours.

Laisser refroidir 10 mn avant de démouler sur une grille.

Saupoudrer de sucre glace.






Autres gâteaux au mascarpone et autres