Le plat du jour.. ♥

Le plat du jour.. ♥
Récap... des recettes avec des cerises ..!

mardi 18 septembre 2012

Sanglier au vin rouge épicé au four - Fricassée de cèpes, carottes confites, écrasée de "Rouge d'Artois"


 Sanglier au vin rouge épicé au four - Fricassée de cèpes, carottes confites, écrasée de "Rouge d'Artois"

Un grand titre pour un plat somme tout bien simple, mais bien accompagné de produits frais, cèpes de nos forêts, carottes du jardin avec rien que trois variétés..! Jaune très citronnée voir même aux saveurs d'oranges, blanche très sucrée et douce aux saveurs très subtiles et légères, l'orange bien sur plus classique. Les trois mêlées sont délicieuses. Dommage la variété grenat n'a pas montré le bout de son nez, ce n'est que partie remise, l'an prochain j’achèterai la semence seule et non en mélange (mais c'était un essai afin de définir quelle espèce nous plait le mieux).

Pour 6 personnes :

Une épaule de sanglier + quelques parures (os, petits morceaux viandes)
25 cl de vin rouge Merlot bio
10 cl de Porto rouge
5 oignons blancs
une belle gousse d'ail
une tomate bien mûre
Thym, laurier
Sel,  poivre, paprika
Muscade,  1 clou de girofle
Huile d'olive et beurre
Quelques carottes (chutes de l'accompagnement)

Comme toujours pas de marinade chez nous avec le gibier, c'est suffisamment fort  et nous ne sommes plus au siècle dernier, où l'on conservait le gibier en le marinant. Nous avons des frigos, des congélateurs et c'est bien meilleur tout frais.

Chauffer le four à 200°.

Dans une cocotte en fonte, mettre l'huile et le beurre quand c'est bien chaud, saisir le morceau de sanglier sur toutes les faces ainsi que les parures.

Ajouter les oignons et laisser caraméliser un peu.

Déglacer au vin rouge, laisser chauffer à ébullition et flamber (l'acidité du vin partira et il ne restera que les saveurs douces, agréables), puis ajouter le Porto (je ne le flambe pas).

Ajouter la tomate bien mûre coupée en quatre, les herbes aromatiques, les épices, le sel.

Laisser reprendre l'ébullition, poser le couvercle et enfourner à four chaud.

Arroser avec le jus tous les quart d'heures. 

Cuisson une heure à une heure trente suivant la taille et l'âge de l'animal. Piquez, la chair doit être cuite mais tendre.

Baisser la température au bout de 45 mn (180°).

Le jus va se concentrer et diminuer, surveillez au besoin ajoutez un peu d'eau.

Laissez reposer hors du four 30 mn.






Carottes confites

- 1 kg de carottes (jaunes, oranges et blanches)
- 40 g de beurre + une c à s d'huile d'olive
- cumin en grains 1 c à café
- coriandre en grains (une cuillère à café)
- 4 petits oignons blancs
- une gousse d'ail
- eau

Éplucher les carottes et les découper en bâtonnets (mandoline).

Faire fondre le beurre dans un faitout et y ajouter les carottes, le cumin en grain et la coriandre.

Couvrir juste à hauteur d'eau, et laisser cuire 30 min à feu moyen, sans couvercle. L'eau doit être évaporée (on peut ajouter une c à s de miel, mais mes carottes étant déjà très sucrée, je ne l'ai pas fait).

Écrasée de "Rouge d'Artois"

Une variété de pommes de terre à chair rose qui le reste après cuisson, jolie et délicieuse, elle a vraiment le goût de pommes de terre pas le gout de châtaigne de la vitelotte. Une pomme de terre très déco !
Cuire les pommes de terre épluchées à la vapeur, les écraser à la fourchette ou presse purée, ajouter du beurre frais, saler, poivrer. Former des quenelles avec deux cuillères à soupe.




Fricassée de cèpes persillées

Cèpes, poêlés à l'huile d'olive, salés et poivrés, puis ajouter une persillade d'ail et de persil en fin de cuisson pour servir.





Page copy protected against web site content infringement by Copyscape
Tous les textes et photos de ce blog sont protégés de par les lois françaises et internationales sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle. 
Toute reproduction est interdite sans autorisation de l'auteur. Toute personne morale ou physique portant atteinte à ces droits s'expose à des poursuites.


21 commentaires:

  1. Quelle belle assiette, superbement garnie de bons légumes. Un régal d'automne bien appétissant.
    Bises

    RépondreSupprimer
  2. une superbe assiette comme toujours !bravo !
    Un petit vote pour ma table stp, si tu ne l'as pas déjà fait, le lien et sur mon blog. Merci par avance et bonne soirée. Bisous

    RépondreSupprimer
  3. je passe pour une fois car je ne suis pas très gibier mais ta pdt m'interpelle et me plait beaucoup.
    Bisousssssssssssssss

    RépondreSupprimer
  4. c'est une assiette superbement dressée, je n'en fais pas d'aussi belles ! Bisous

    RépondreSupprimer
  5. Une viande que je ne connais pas mais j'imagine que ton plat a du régaler ta tablée. Je suis toujours en admiration devant ces magnifiques légumes du jardin. Bonne journée Andrée. Bisous

    RépondreSupprimer
  6. Un véritable repas de fête!
    J'adore ta façon de cuisiner le sanglier; cette sauce me semble divine

    RépondreSupprimer
  7. Ta proposition est digne d'un grand chef !
    A l'occasion, tu devrais corriger le lien qui mène vers ton blog lorsque tu laisses un commentaire chez moi car cela mène à une page blogspot...
    Belle journée sous la fraîcheur !

    RépondreSupprimer
  8. Je l'avoue tout net : "pas fan de gibier !" et en même temps, je n'ai jamais goûté au sanglier et j'avoue que quand je vois ton assiette....avec ses jolis légumes, la non-marinade !!! je suis pour...je goûte et j'aimerais, je pense !
    bisous et bonne fin de journée

    RépondreSupprimer
  9. Magnifique plat convivial,raffiné !vraiment superbe!
    Bonne soirée!

    RépondreSupprimer
  10. J'arrive de Corse et du sanglier, il y en a, hi!!!! Bisous

    RépondreSupprimer
  11. une belle assiette de saison, bravo Andrée,
    en plus, çà semble bien tendre...

    bisous

    RépondreSupprimer
  12. Un favoloso marrosto e una splendida presentazione. buona serata Daniela.

    RépondreSupprimer
  13. J'aime le gibier et j'ai peu l'occasion d'en manger, pas de sanglier par ici, par contre si je chope un cerf de Virginie, je le transformerais bien en civet.

    RépondreSupprimer
  14. Elles sont rigolotes comme tout ces pommes de terre, je n'en avais jamais entendu parler

    RépondreSupprimer
  15. humm c'est une viande au gout un peu forte pour moi mais c'est une remarquable présentation! Bon jeudi, bises,
    Lou

    RépondreSupprimer
  16. C'est un plat de fête qui me rappelle mon enfance Lorraine, bravo ma chère, j'aime beaucoup !!!!! Tes délicieuses carottes me tentent beaucoup et je suis ravie de voir cette pomme de terre rose que je viens de découvrir dans une émission de télé ! Merci pour ta jolie présentation, c'est toujours un régal de venir chez toi ! Belle soirée, bises. Jeanne

    RépondreSupprimer
  17. je sais, qu'on est vendredi, mais je veux bien la même chose pour midi, bises

    RépondreSupprimer
  18. Hummm!! cette recette me plait beaucoup. Bon we.

    RépondreSupprimer
  19. Je n'aime pas le sanglier mais cette recette me fait de l’œil malgré tout.
    Et les pommes de terre, une jolie découverte !

    RépondreSupprimer


Merci pour vos gentils petits mots et encouragements.
Ce blog n'a aucune pub, par choix...!

Ps : les commentaires anonymes ; discourtois seront directement considérés comme Spammer et mis automatiquement à la corbeille !