vendredi 18 octobre 2013

POULE FERMIÈRE, SAUCE AU RIESLING ET CÈPES FRAIS



POULE FERMIÈRE, SAUCE AU RIESLING ET CÈPES FRAIS

L'automne s'installe doucement et les bons petits plats réconfortants reviennent nous réchauffer
 le corps et l'esprit par leur convivialité et le partage des bonnes choses à table.
Une bonne poule au pot à la mode de mon papa, fin gastronome et bon cuisinier amateur.
Une poule de réforme de mon fournisseur d’œufs, pleine de chair, 
de saveurs et bien nourrie au grain et qui a gambadé dans l'herbe sans limite.
Pas une poule au pot classique, mais un peu plus élaborée avec Riesling et cèpes, 
puisque nous sommes en plein dedans en ce moment.

Pour 4 à 6 gourmands

Une poule de 1.800 à 2 kg
Un oignon, 2 gousses d'ail
0.5 l de Riesling d'Alsace
0.5 l d'eau de source (pitié pas d'eau chlorée)
3 carottes, un poireau, 2 branches de céleri
Thym, laurier, persil
Muscade râpée fraichement
Une demi c à c de gingembre en poudre
3 c à s de farine
huile d'olive et beurre
600 g de cèpes frais nettoyés et blanchis 5 mn.


  1. Découper la poule en morceaux.
  2. Dans la cocotte mettre un peu d'huile et une noix de beurre à chauffer.
  3. Saisir les morceaux de poule rapidement sur toutes les faces.(pas dorer de trop, cela asséchera la chair déjà bien serrée de la poule)
  4. Ajouter la farine sur les morceaux, bien mélanger vivement.
  5. Ajouter aussitôt le vin et l'eau en tournant vivement avec une cuillère en bois.
  6. Saler, poivrer, ajouter de la muscade fraichement râpée, le gingembre.
  7. Puis le bouquet garni (laurier, thym, persil, celeri, vert du poireau)
  8. Ajouter les carottes coupées en sifflet (en biais) ainsi que le blanc de poireau.
  9. Ajouter l'oignon entier et l'ail haché ou émincé.
 
  1. Laisser mijoter 2 heures à feu doux en remuant de temps en temps avec la spatule de bois.
  2. La sauce va épaissir, et devenir onctueuse et parfumée.
  3. Ajouter les cèpes blanchis au préalable et laisser cuire encore 10 mn.
  4. Retirer le bouquet garni, et l'oignon.
  5. Ajouter la crème et les jaunes d’œufs battus dans la sauce en mélangeant très vite.
  6. Ne plus faire cuire (sinon l’œuf va trancher la sauce).
  7. Servir bien chaud dans un plat de service ou dans la cocotte.
  8. Pour plus d'esthétisme, filtrer la sauce au chinois avant de dresser le plat.
Servir avec un bon riz Basmati Pilaf


Trucs et astuces d'Amélie
  1. *Sauce trop liquide - Mettre une c à s de farine ou maïzena ou encore fécule dans un bol, ajouter autant de crème ou beurre (je préfère la crème surtout dans cette recette), mélanger et ajouter à la sauce trop liquide, elle va épaissir aussitôt.
  2.  Sauce trop épaisse, détendez-la avec un peu d'eau ou de bouillon.



Page copy protected against web site content infringement by Copyscape
Tous les textes et photos de ce blog sont protégés de par les lois françaises et internationales sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle. 
Toute reproduction est interdite sans autorisation de l'auteur. Toute personne morale ou physique portant atteinte à ces droits s'expose à des poursuites.

6 commentaires:

  1. Bonjour
    Grâce au blog : Fromage ou dessert? je viens de découvrir ton blog, beaucoup de recettes lorraines, pour moi qui y vis mais n'en suis pas native.
    Je prendrais le temps de visiter plus longuement
    A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour et merci pour ce début de visite qui je l'espère te fera revenir (lol). Heureuse de te découvrir aussi. Je passerai y faire un tour dans la journée. Bises.

      Supprimer
  2. Cuisiner avec du Riesling donne toujours d'excellents résultats!
    j'aime beaucoup ta recette!
    Bravo Andrée.
    passe un bon week-end. Bises

    RépondreSupprimer
  3. Comme d'habitude je me régale rien qu'à la vue de tes jolies photos. Bisous Andrée

    RépondreSupprimer
  4. Divine poule, comme j'aurais aimé venir lui sucer un os, si je peux m'exprimer ainsi, quand même, j'abuse un peu.
    Une sauce parfumée avec ces généreux cèpes et que dire de ce délicieux Riesling qui va venir tempérer cette sauce.
    Formidable bravo, c'est la cuisine qui me fait perdre la tête, remarques tu t'en es aperçu en lisant ma première phrase.
    Bisous et Bon week-end Pascal

    RépondreSupprimer
  5. Un poulet du poulailler, des cèpes, une marmite qui sent le vécu. Un plat terroir qui fleure bon le riesling et les produits du jardin. Une merveilleuse cocotte qui devait sentir bon et les saveurs je n'en doute pas un instant furent bien présentes. Il fait beau ces jours çi, soleil un brin de grisaille. Vivement les vacances une semaine en novembre ça va faire du bien. Biz bien cordiale

    RépondreSupprimer


Merci pour vos gentils petits mots et encouragements.
Ce blog n'a aucune pub, par choix...!

Ps : les commentaires anonymes ; discourtois seront directement considérés comme Spammer et mis automatiquement à la corbeille !