jeudi 25 juin 2009

DELICE DES ANGES AUX FRUITS ROUGES



"DELICE DES ANGES" AUX FRUITS ROUGES


Quand j’étais enfant, le laitier passait à domicile et nous livrait des « petits suisses » simplement enrobés de leur papier, on apportait son récipient ; pour les yaourts, les verrines étaient consignées, on les rendait la semaine suivante, et il avait pendant l’été, un dessert lacté sublime…livré dans des petits sacs de mousseline suspendus sur une tringle au dessus de sa grande bassine… ! Il devait appeler cela des « Nouets », c’était en effet une mousseline nouée, un dessert plus léger que le Fontainebleau et un dessert que l’on trouve dans certaines fermes qui offrent des goûters en été dans les Hautes-Vosges

Maman appelait cela le dessert des Anges (et du dimanche),et l’accompagnait de petits fruits du jardin…. !

Le laitier n’est plus passé, et plus de douceurs lactées (qu’il devait préparer lui-même… !), fini les yaourts aux framboises, le seul, l’unique parfum qui existait.
Alors on a tâtonné, pas longtemps, ma mère était pleine de ressources.

C’était la page « Nostalgie, souvenirs tendres ».

Voici, ma version « familiale»

A décliner aux fruits rouges, aux coulis de pèches et abricot, aux fruits exotiques (passion), nature, et aussi version salée et fines herbes en version « enragée » disait maman !

Il est indispensable, de garder les petites faisselles, ou les plus grandes et vous partagez, mais c’est moins joli.

Il y a quelques jours, j’ai vu une recette similaire chez «Du miel et du sel », sous le nom de Crémets d’Anjou, du coup cela me gène de poster ma recette, mais vous me connaissez et savez que depuis le début ce sont mes recettes et quand je la dois à quelqu'un je le cite toujours. Puis Marie Claire m’a gentiment rassurée.
Elle m’a apporté un complément d’informations sur le temps de repos, plus long que celui que j’avais et je suis ravie car c’est encore mieux ! Merci Marie Claire !



Pour 3 gourmands



2 Faisselles de 100 g chacune à 40 % de matières grasses
100 g de crème liquide très froide
1 blanc d’œuf
25 g de sucre glace
1 c à c de vanille liquide
1 pincée de sel
4 petites mousselines (gaze à confiture, ou gaze de pharmacie, bien rincées, car il y a un goût de désinfectant, pas agréable)

Battre les faisselles avec le sucre glace et la vanille liquide afin d'avoir une belle creme homogène.




Monter la crème en Chantilly.




Monter le blanc en neige ferme avec la pincée de sel.




Incorporer avec une spatule, le blanc en neige monté, puis la crème chantilly, en soulevant délicatement la masse de fromage.




Mettre les mousselines propres et rincées dans les faisselles




Remplir de crème au fromage




Refermer doucement la mousseline, mettre dans les petits pots ou un grand plat afin qu’elles égouttent doucement.




Couvrir et rafraîchir au frigo *quelques heures, l'idéal, les faire la veille au soir. Mais quand il y avait des fruits on les faisait dans la journée, ils sont un peu moins aériens.




(L’appareil va encore égoutter et la préparation va s’alléger et être toute vaporeuse et légère)
Démouler sur assiette, garnir de fruits rouges de saison et arroser de coulis de fruits rouges, laisser le coulis à disposition pour les gourmands.









Coulis de fruits rouges frais




Avec 300 de framboises, et 50 g de groseilles rouges, les mixer, avec le sucre en poudre, et un peu de sirop de framboises, pour le sucre c’est suivant votre goût certains fruits étant très acides et plus ou moins à maturité.




Passer au tamis (nous n'aimons pas les pépins).





* C'est là le plus de Marie Claire, il faut au moins 8 heures, et c'est vrai, c'est nettement plus aérien.


Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

39 commentaires:

  1. Tu es aussi un ange de nous montrer un si joli dessert haut dans les saveurs et j'adore...du coup, tu me donnes envie tout plein de ce petit bonheur !!!!!

    RépondreSupprimer
  2. Super Amélie, on a eu des choses comme cela en Franche-Comté près de Fougerolles, avec des griottes et du Kirsch...c'était "trop bon", je te chipes la recette.
    Bises

    Coralie

    RépondreSupprimer
  3. rhoooo...quelle joli dessert....Moi je prendrais bien ma petite cuillère et ...

    bisous

    RépondreSupprimer
  4. Très jolie dessert! Il a l'air vraiment très frais et mousseux, un régal en bouche j'imagine!
    Merci pour cette belle recette!

    RépondreSupprimer
  5. En voyant ce beau dessert, je ne dirai qu'un mot...MIAM !!!
    Bonne soirée Andrée.
    Gros bisous,
    Nadine

    RépondreSupprimer
  6. j'adore ce dessert ...je m'y risquerai bien...merci beaucoup et bonne soirée

    RépondreSupprimer
  7. Que de souvenirs bien précis..j'ai même retrouver le nom du laitier, c'était M. Taillefer...? Tu as raison, la bassine avec ses bourses pendues qui égouttaient...je ne m'en souvenais plus...tu as une belle mémoire.
    Merci pour ce merveilleux moment de jeunesse.
    C'était écolo, pas d'emballage (lol)
    Bisous

    Denise

    RépondreSupprimer
  8. Ohh quel tentation ce délice des anges!! C'est beau et ça a l'air tellement léger qu'on doit s'envoler à la première bouchée!

    RépondreSupprimer
  9. ton dessert est super, et en + on a l'impression de le "re découvrir" après tant d'années nostalgies que tu sais si bien nous décrire ... bises Amélie

    RépondreSupprimer
  10. une fois de plus c'est superbe et la texture a l'air extra !

    RépondreSupprimer
  11. Quelle belle découverte ! Ca me plaît vraiment beaucoup !!!!

    RépondreSupprimer
  12. Voilà qui va faire bien des heureux chez moi. Merci, et gros bisous.

    RépondreSupprimer
  13. Je me souviens que lorsque j'étais enfant ma mère faisait quelque chose de similaire, la ferme était à 50 m de la maison.
    En tous cas je tremperais volontiers ma cuillère dans ta coupe.
    bises chaudes

    RépondreSupprimer
  14. rien que le nom m'évoque des bouffées de tendresse, merveilleux dessert bravo Amélie, bonnes conserves
    bises

    RépondreSupprimer
  15. Très bonne idée toute en légèreté!

    RépondreSupprimer
  16. Amélie, merci pour tes souvenirs. C'est intéressant de voir que ces fromages existent pas seulement en Anjou mais aussi en Lorraine.
    Il faut acheter des compresses stérile, emballées séparément dans des petites pochettes en papier : il n'y a absolument pas de désinfectant dessus, comme ça il n'y a pas de problème d'arrière goût.
    Tiens, tu me donnes envie d'en refaire.
    Dans ton email, tu me parles des petits suisses vendus en vrac dans leur rouleau de papier, des pots de yaourts consignés et aussi de l'absence de frigo à la maison : j'ai connu ça moi aussi, le garde-manger à la cave ! (non c'était pas avant 1912 !!!!)
    bises

    RépondreSupprimer
  17. très bonne idée, je vais tester !

    RépondreSupprimer
  18. On dirait un nuage tout vaporeux ! j'y tremperai bien ma petite cuillère .
    Petite pensée pour toi sur mon blog ce soir à 16h00.
    Bises

    RépondreSupprimer
  19. Magnifique ta recette et ce billet d'un tendre pas possible.Oui nostalgie tu es là je me souviens du temps de mémé encore sur terre et le marchand de fromage blanc et crème fraiche passait avec un triporteur et un pouet pouet et j'accourais pour le voir. Mémé m'achetait à chaque fois un coeur !En Normandie j'ai connu les fermiers faire leur fromage blanc, beurre, crème fraîche... et les petits suisses sans papier lolllll
    Que de merveilleux souvenirs, merci à toi Amélie et gros bisous

    RépondreSupprimer
  20. Ton délice des anges est un vrai péché de gourmandise !!! C'est très frais et bien délicieux !
    Bisous, Doria

    RépondreSupprimer
  21. oh lalala ca semble si mousseux !!!!

    ca ressemble à un nuage posait sur une assiette.

    cette version avec des fruits rouges est irrésistible !!!

    RépondreSupprimer
  22. c'est vrai que c'est un délice et beaucoup de gourmandise

    RépondreSupprimer
  23. Quelle légéreté, on a vraiment envie de croquer dedans, j'habitais dans le Nord et notre laitière s'appelait Thérèse, avec le lait, les yaourts et le beurre frais et aussi du lait battu que l'on mangeait avec de la cassonade, que de beaux souvenirs, merci

    RépondreSupprimer
  24. Cette recette fromagée, c'est tout ce que j'aimais quand j'étais enfant, moi aussi. J'ai grandi en mangeant quantités de petits suisses, bien meilleurs alors que ceux d'aujourd'hui. Et j'ai toujours aimé y ajouter des fruits. Une superbe recette à suivre à la lettre, car tu l'expliques très bien.

    RépondreSupprimer
  25. Encore une fois tu m'épates en tout point!

    Beauté des mots, beauté de recettes, beauté de présentations!

    Quelle belle fin de soirée tu m'apportes avec ce beau billet et cette magnifique recette.

    Merci!

    N.B. Pas trop cuite la madame? :-)

    Biz

    RépondreSupprimer
  26. Veux-tu que je te dise, j'ai adoré ton billet avec tes souvenirs d'enfance et pour suivre cette délicate recette, c'est vrai que cela ressemble au fontainebleau mais avec les blancs d'oeufs en plus. ;-)

    RépondreSupprimer
  27. tout en simplicité, merci...


    bisous de Ghislaine

    RépondreSupprimer
  28. ce dessert frais porte bien son nom....c'est très joli en plus!

    RépondreSupprimer
  29. Merci pour cette découverte au goût de tendres souvenirs mâtinés de gourmandises et de fruits de saison. En lisant la recette et en découvrant les photos, on comprend que ta mère et toi ayez eu envie de récréer ce délice des anges lorsque le laitier ne passait plus.
    Bisous.

    RépondreSupprimer
  30. Hmm, je prendrais bien aussi un délice des anges!
    Superbe recette!!
    merci!
    Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

    RépondreSupprimer
  31. Superbe dessert, rien que le titre donne très envie d'y goûter !
    Bonne soirée ;o)

    RépondreSupprimer
  32. Ton dessert est vif en couleur, riche en douceur, mais surtout, très aérien, il est trop beau! Bisous

    RépondreSupprimer
  33. très fraisb et léger, j'adore

    RépondreSupprimer
  34. Je suis sûre que ça devait être délicieux et léger!

    RépondreSupprimer
  35. Quelle belle hostoire du temps passe et de ses delices disparus... heureusement, un ange nous devoile la recette ! Merci Amelie !

    RépondreSupprimer
  36. Oh my god ! tes délices sont terribles, ils affolent mes papilles ;) J'adore cette recette que je vais m'empresser de tester

    RépondreSupprimer
  37. Merci mon amie. A tester prochainement parce que c'est vraiment très bon.
    A bientôt.

    RépondreSupprimer


Merci pour vos gentils petits mots et encouragements.
Ce blog n'a aucune pub, par choix...!

Ps : les commentaires anonymes ; discourtois seront directement considérés comme Spammer et mis automatiquement à la corbeille !